Aller au contenu principal

43 % des Belges ont payé au moins une facture en retard

Un chiffre qui donne matière à réflexion : un Belge sur deux a connu des périodes au cours de sa vie durant lesquelles il n'a pas pu rembourser ses dettes.

Les raisons d'un retard de paiement

Ces douze derniers mois, 43 % des Belges n'ont pas payé une ou plusieurs factures à temps : voilà ce qui ressort du European Consumer Payment Report, le rapport sur les comportements de paiement des consommateurs basé sur une enquête auprès de 21 000 consommateurs dans 21 pays.

retard de paiement

Les raisons d'un retard de paiement évoquées par les mauvais payeurs eux-mêmes sont : l'insolvabilité (72 %), un oubli (30 %) et un acte délibéré (5 %). Les factures qui restent le plus longtemps impayées sont les amendes routières, les factures scolaires, celles de la crèche et le règlement des dettes en souffrance.

Emprunter de l'argent pour payer des factures

Ces six derniers mois, 16 % des Belges ont emprunté de l'argent ou épuisé la limite de leur carte de crédit pour payer des factures :

  • 39 % empruntent à la famille ;
  • 35 % empruntent à leur banque ;
  • 19 % utilisent leur carte de crédit ;
  • 17 % empruntent auprès d'une autre banque ;
  • 15 % demandent de l'aide à des amis ;
  • 14 % optent pour le crédit par SMS ou en ligne.


La situation financière des Belges

À l'heure actuelle, un Belge sur trois affirme ne pas avoir suffisamment d'argent pour vivre dignement. 40 % des Belges pensent s'en sortir moins bien financièrement que leurs parents et plus d'un Belge sur quatre croit que ses enfants auront encore plus de difficultés.

Près de la moitié des Belges s'inquiète de ne plus avoir assez d'argent après avoir payé toutes les factures. 42 % ne peuvent se permettre une dépense imprévue de plus de 1 000 euros sans emprunter de l'argent.

Seulement 21 % des Belges estiment que leur situation financière personnelle va de mieux en mieux depuis la crise économique mondiale, alors que pas moins de 16 % envisagent de quitter la Belgique en raison de leur situation financière.

Les achats en ligne augmentent l'endettement des ménages

Quatre Belges sur dix (41 %) dépensent régulièrement de l'argent en ligne. L'e-commerce a en effet le vent en poupe : un tiers des Belges achète aujourd'hui plus en ligne qu'il y a un an. Une personne sur quatre achète souvent plus par ce biais parce que le shopping en ligne est extrêmement simple.

Mais cela n'est pas sans risque : un Belge sur cinq trouve normal d'acheter des biens de consommation via un prêt à tempérament ou à crédit et un Belge sur dix trouve normal de payer ses vacances via un prêt à tempérament ou à crédit.

Les Belges sont toutefois bien conscients des risques encourus : 56 % s'inquiètent des crédits pouvant être facilement contractés depuis un smartphone.

Le Belge continue à épargner

Bonne nouvelle : le Belge continue à épargner. Près de la moitié des Belges parvient à mettre chaque mois de l'argent de côté, à savoir 387 euros en moyenne. Le Belge épargne surtout pour pouvoir faire face à des dépenses imprévues, pour pouvoir voyager et pour sa pension.

épargne des belges 


European Consumer Payment Report :

Demandez votre exemplaire gratuit du rapport d'enquête >

Pour tout savoir sur les problèmes financiers du consommateur belge