Aller au contenu principal

7 bonnes résolutions pour une meilleure santé financière en 2017

Prendre de bonnes résolutions... et s’y tenir

Chaque début d’année est propice aux bonnes résolutions : vivre plus sainement, faire plus de sport, perdre quelques kilos ou encore arrêter de fumer. Malheureusement, les bonnes résolutions auxquelles on se tient avec plein de motivation pendant les premières semaines sont très vite abandonnées en l’absence d’un plan réaliste.

Une enquête sur les bonnes résolutions révèle que :

  • Seuls 8 % des gens tiennent leurs résolutions du Nouvel An.
  • Lorsqu’on parle de ses bonnes résolutions aux autres, le taux passe à 33 %.
  • S’il y a de l’argent en jeu, il grimpe à 72 %.
  • Les gens abandonnent moins vite quand ils ont un but bien précis.
  • Les gens commencent plus tôt et tiennent plus longtemps quand ils se fixent des objectifs intermédiaires (ex. : si vous souhaitez perdre 24 kilos en 2017, visez 2 kilos par mois).

Comptez-vous prendre aussi de bonnes résolutions professionnelles pour 2017 ? Comment vous assurer que vous les tiendrez ?

7 bonnes résolutions pour la santé financière de votre entreprise

1. Suivez votre DSO tous les mois et intervenez à temps

Un DSO élevé indique des problèmes de paiement dans le chef de vos clients et/ou une gestion défaillante des débiteurs dans votre propre chef. Un DSO élevé engendre, pour de nombreuses entreprises, des problèmes de liquidité qui peuvent, dans le pire des cas, les mener à la faillite.

Tout comme votre poids est un baromètre important de votre état de santé, le DSO remplit ce rôle pour la santé financière de votre entreprise. Si votre DSO est plus élevé que la moyenne de votre secteur, vous devrez donc prendre des mesures.

Conseil : Pour faire baisser suffisamment votre DSO d’ici fin 2017, nous vous recommandons de fixer des objectifs intermédiaires réalistes : par mois ou par trimestre.

Surveillez et évaluez la tendance mensuelle de votre DSO :

7 étapes pour améliorer votre DSO >

2. Analysez votre procédure interne de gestion des débiteurs et optimisez vos sommations

Posez-vous les questions suivantes :

  • Comment abordons-nous les factures impayées au sein de notre entreprise ?
  • Faisons-nous assez de tentatives de recouvrement à l’amiable ? Ou faisons-nous directement appel à un huissier de justice ?
  • Quels résultats obtenons-nous avec les sommations ? Peut-on faire mieux ?

Comment envoyer une sommation dans les règles ?

Suivez ces quelques conseils >

3. Transmettez vos dossiers à une agence de recouvrement dans les 90 jours suivant l’échéance

Chaque jour qui passe après la date d’échéance d’une facture vous éloigne un peu plus de votre argent. Prévoyez donc un trajet de recouvrement interne le plus court possible et suivez-le strictement.

Tirez le maximum de vos factures impayées :

Comment respecter un timing rigoureux ?

4. Regardez s’il est opportun de recouvrer une facture par voie judiciaire

Nos experts juridiques réalisent un screening légal de chaque dossier de mauvais payeur et vous indiquent si cela vaut la peine de lancer une procédure judiciaire. Nous mettons dans tous les cas tout en œuvre pour recouvrer vos factures impayées via la procédure à l’amiable, moins coûteuse. 

5. Activez la surveillance de dettes pour les créances annulées

En Belgique, les entreprises perdent 3,3 % de leur chiffre d’affaires en raison des créances irrécouvrables. Comme beaucoup, vous tirez définitivement un trait sur les créances que vous annulez ? C’est une erreur : avec un peu de patience, vous avez encore de grandes chances de récupérer de l’argent auprès des débiteurs temporairement insolvables.

Si le nombre de créances annulées augmente, la surveillance de dettes peut être une option intéressante : nous surveillons vos débiteurs de près et recouvrons les arriérés dès que leur situation financière le leur permet.

Activez la surveillance de dettes. No cure, no pay !

Tirez des liquidités de vos créances annulées >

6. Vendez vos factures ouvertes et libérez de l’argent sur-le-champ

Vous êtes confronté(e) à un grand nombre de factures impayées ? Avec la cession de créances, vos recettes prévues sont immédiatement converties en cash.

8 avantages de la cession de créances >

7. Évitez les mauvais payeurs et les fraudeurs

Proposer le paiement différé aux acheteurs intéressés permet d’augmenter son chiffre d’affaires, mais cette option n’est pas sans risque : si un e-shop n’a pas de politique d’acceptation adaptée, il se peut que le paiement différé attire un grand nombre de mauvais payeurs, ou pire encore, de fraudeurs.

Ne laissez pas les mauvais payeurs et les fraudeurs éroder votre marge bénéficiaire :

Faites appel à la solution Décision Crédit d’Intrum Justitia >