Aller au contenu principal

Garantir à l'avenir un enseignement de qualité

Depuis la nuit des temps, nos écoles dispensent un enseignement d'excellente qualité. En phase avec son temps, notre enseignement adopte les approches pédagogiques nécessaires à la formation des enfants et des jeunes gens, qui deviendront les adultes de demain, chacun avec leurs compétences et leurs talents spécifiques.

Nos écoles endossent également une responsabilité sociale majeure, car la pauvreté ne doit pas être un frein à l'enseignement !

Augmentation constante du nombre de factures scolaires impayées

Le 28/01/2014, plusieurs journaux belges ont titré sur l'arriéré grandissant des factures scolaires. En effet, l'année dernière, le montant dû a augmenté d'environ 500 000 euros, pour s'établir à 9,5 millions d'euros. Ces arriérés de paiement ont bien évidemment un impact sur la santé financière des établissements d'enseignement eux-mêmes. Dans certains cas, cette situation a des répercussions sur la qualité de l'enseignement ou sur la qualité de l'environnement pédagogique.

Nous n'avons pas d'autre choix que d'aborder ensemble cette problématique et garantir à nos enfants et à nos jeunes gens un enseignement qualitatif et de grande valeur !

Comment aborder ce problème ? À chacun sa spécialité

Les écoles ont avant tout une mission éducative ; toute leur énergie doit être canalisée sur l'accompagnement des enfants et des jeunes gens dans leur quête d'un avenir le plus radieux possible. Bien évidemment, cette mission entraîne des coûts et les fonds nécessaires doivent être disponibles.

Les écoles adressent aux parents de nombreuses petites factures et tentent de s'organiser pour en assurer le suivi. Concentrés sur d'autres priorités et faute aussi de moyens, les établissements scolaires assurent rarement un suivi scrupuleux des paiements. Dans certains cas, il est même demandé aux enseignants d'aborder ce problème avec les parents. Mais s'agit-il là de leur rôle ?

Sous-traitance totale ou partielle de ce processus

Nous pensons que la sous-traitance de l'ensemble de ce processus (depuis la facturation jusqu'au recouvrement des paiements) constitue une véritable solution face à un problème sans cesse plus aigu. Un suivi rapide des factures scolaires impayées est certes nécessaire, mais très laborieux. Un spécialiste pourra se charger de tout ou partie de ce processus, de sorte que l'établissement d'enseignement puisse libérer du temps pour les parents auxquels un accompagnement supplémentaire doit être apporté.

Une approche segmentée, sous-tendue par un expert

La recherche d'une procédure socialement acceptable, permettant d'apporter une réponse à tous les parents, doit s'effectuer en étroite collaboration avec les différents organes coordinateurs de l'enseignement et les divers établissements scolaires.

Si nous collaborons et donnons ainsi une bouffée d'oxygène supplémentaire à notre système scolaire, nos enfants obtiendront tous ce à quoi ils ont droit ... à savoir, l'égalité des chances ! C'est à tout le moins l'espoir que nous formulons.