Aller au contenu principal

La cession de créances, une alternative au recouvrement judiciaire

Pourquoi le recouvrement judiciaire déplaît-il à certains ?

Inutile de préciser qu'une procédure de recouvrement efficace implique une certaine gradation. Il faut que le mauvais payeur malintentionné comprenne qu'il n'a aucun moyen d'échapper à son obligation de paiement.

Cette gradation finit par déboucher sur une procédure de recouvrement judiciaire bien étudiée. 

Mais le recouvrement judiciaire ne séduit pas tout le monde :

  • Le recouvrement judiciaire est un processus complexe et chronophage.
  • Quand vous l'entamez, vous ignorez ce qu'il vous rapportera et ce qu'il vous coûtera.
  • La justice est lente.
  • Les juges ne sont pas toujours très logiques et prennent généralement la défense du consommateur.
  • Les frais de justice augmentent régulièrement.
  • De nouvelles réglementations sont annoncées, et ainsi de suite...

 

Le recouvrement judiciaire : un véritable pari

recouvrement judiciaireIl est impossible de prévoir avec exactitude les frais engendrés par une procédure de recouvrement judiciaire. Celle-ci s'apparente en quelque sorte à un pari, ce qui rend toute planification, budgétisation ou prévision difficile.

Le recouvrement prend du temps dans le cadre de cette procédure judiciaire. Les premiers montants récupérés sont utilisés pour payer les frais de justice. Vous ne récupérez quant à vous votre argent qu'en bout de course, à supposer qu'il en reste... 

Le recouvrement amiable en guise de filtre naturel

Il existe une autre solution : le recouvrement amiable, qui fait office de filtre naturel. Il a prouvé son efficacité à court terme. Vous recevez d'abord votre argent et les frais dépendent presque toujours du résultat du recouvrement (c'est le principe du « no cure no pay »).

Ce n'est que lorsque vous entamez la procédure de recouvrement judiciaire (après la phase amiable) que les choses se corsent. Le taux de recouvrement ne grimpe qu'après quelques années et n'est pas comparable à celui d'une procédure amiable approfondie.

Le recouvrement judiciaire est, en effet, un processus différent qui implique beaucoup plus d'intermédiaires et vous n'êtes réellement prêt à prendre un risque que pour les dossiers plus complexes, mais – en principe – solvables. Mais le temps est relatif...

 

Pourquoi attendre votre argent si longtemps après la phase amiable ?

Une solution vous permet aujourd'hui de récupérer plus rapidement votre argent : la cession de créances à Intrum Justitia.

Vous cédez vos créances dès la fin de la phase amiable, ce qui facilite considérablement l'organisation du recouvrement judiciaire. Vous confiez simplement le gros du travail à Intrum Justitia. 

La cession de créances présente une foule d'avantages :

  • Vous ne payez pas les frais du recouvrement judiciaire.
  • Vous savez immédiatement où vous en êtes financièrement : vous touchez directement votre argent.
  • Vous transférez les risques liés au recouvrement judiciaire à Intrum.
  • Vous sous-traitez une grande partie de la gestion de vos débiteurs et vous libérez du temps pour vos clients actifs.

 

Le recouvrement judiciaire : trop complexe, trop long et trop coûteux ?

Envisagez la cession de créances comme une alternative directe >

Nous relevons le défi !