Aller au contenu principal

La parole à un agent de recouvrement d’Intrum Justitia

Rony a commencé il y a 15 ans au poste de gestionnaire de dossier pour des entreprises B2B. Lors de la reprise du département recouvrement de Dun & Bradstreet par Intrum Justitia Belgium, en 2002, Rony a endossé la fonction d’agent de recouvrement pour les particuliers et les entreprises.

Dans le top 3 des meilleurs agents de recouvrement

agent de recouvrement"Depuis 2012, je me consacre exclusivement aux PME. Si quelque 80 % des dossiers que je traite sont des dossiers B2C, les créances B2B représentent la majeure partie de mon portefeuille en termes de montants en souffrance. En 2013, je faisais partie du top 3 des meilleurs agents de recouvrement d’Intrum Justitia. Mes recouvrements fructueux préservent la santé des PME belges. Je contribue à éviter les faillites et à sauver des emplois. J’en suis très fier."

Rony est un agent de recouvrement chevronné, qui a aidé Intrum Justitia à se hisser en tête des agences de recouvrement en Belgique. "Depuis la création de la business unit PME et la conclusion de notre partenariat avec l’Unizo, nos contacts avec le marché des PME se sont considérablement améliorés. Nous connaissons désormais mieux leurs besoins, parfois très spécifiques, et nous sommes en mesure de réagir très vite. Notre efficacité a fortement augmenté après l’introduction de Coldesk, une excellente plateforme de recouvrement de créances utilisée par Intrum Justitia dans 6 États européens."

Quelles sont les tendances en matière de recouvrement de créances ?

"On parle partout de relance économique, mais je n’en vois pas vraiment la couleur lors de mes contacts téléphoniques", indique Rony. "Trop de PME sont confrontées à des problèmes d’argent. On remarque un véritable effet boule de neige. Quand j’appelle une entreprise dans le cadre de créances en souffrance, j’obtiens souvent la même réponse : elles attendent elles aussi que de mauvais payeurs règlent leurs dettes."

agent de recouvrement"Pour les particuliers, c’est une autre histoire", poursuit Rony. "Les dettes proviennent parfois d’un héritage, mais en général, elles font suite à une perte d’emploi. Les indépendants qui font faillite n’ont pas droit aux allocations de chômage, ce qui ne fait qu’aggraver la situation."

"Il n’est, par ailleurs, pas rare que les divorces entraînent des dettes", souligne Rony. "Une mère célibataire a souvent du mal à joindre les deux bouts, même si elle travaille. Les pères divorcés rencontrent, quant à eux, parfois des problèmes financiers en raison des pensions alimentaires à verser tous les mois."

Un maximum de paiements

"Quand vous leur demandez des comptes, la plupart des gens expliquent qu’ils ont l’intention de payer. Certains ne sont tout simplement pas en mesure d’aligner directement la totalité du montant. Dans ce cas, nous proposons un plan d’apurement assorti de remboursements mensuels raisonnables. Pour notre client aussi, ce système constitue une meilleure solution que le classement des créances en perte ou l’ouverture d’une procédure judiciaire onéreuse."