Aller au contenu principal

Problèmes de liquidité à cause de la crise financière

Les paiements tardifs et les factures irrécouvrables provoquent de graves problèmes de liquidité chez les entreprises européennes. C’est ce qui ressort du rapport EPI 2015, l’enquête menée chaque année par Intrum Justitia auprès de 10 000 entreprises.

Les créances amorties en Europe ont atteint un montant record de 360 milliards d’euros. Une augmentation de 10 milliards par rapport à l’année dernière. Les factures impayées représentent 3,1 % du chiffre d’affaires total des entreprises européennes.

 

Faites analyser votre gestion des débiteurs :

Prenez rendez-vous >

Nous vous dirons si vous êtes suffisament armés contre les problèmes de liquidité

 

La crise est également palpable en Belgique

Le nombre de factures impayées en Belgique correspond à une perte de 8,8 milliards d’euros, soit 24,1 millions d’euros par jour. Les consommateurs paient leurs factures avec 12 jours de retard en moyenne, contre 19 jours pour les entreprises et 23 jours pour les pouvoirs publics.

Les entreprises belges donnent la priorité au paiement de leur plus important fournisseur, contrairement au reste de l’Europe où les factures des pouvoirs publics sont réglées en premier.

Les entreprises belges sont prises dans un cercle vicieux qui les voit chercher à payer leurs factures le plus tard possible tout en tentant d'obtenir leur paiement au plus vite.

 

Éviter ou résoudre les problèmes de liquidité  ?

Discutez de votre situation avec un expert en gestion du crédit >

Ensemble, nous traverserons la crise.

 

Armez votre entreprise contre les problèmes de liquidité

Les données du rapport EPI 2015 vous aideront à sortir indemne de la crise.

 

13 façons de protéger votre entreprise contre les problèmes de liquidité :

1. Gérez les risques et augmentez vos revenus au moyen d’une bonne politique de crédit.

2. Suivez attentivement chaque étape de votre processus de gestion du crédit.

3. Identifiez le client avec lequel vous faites affaire. Recueillez son adresse complète, son numéro de TVA, son adresse e-mail et son numéro de téléphone.

4. Concluez des accords clairs avec votre client quant aux conditions de paiement.

5. Évitez les problèmes de paiement grâce à une meilleure collaboration entre les départements commercial, marketing et financier.

6. Contrôlez régulièrement l’adresse de vos clients de sorte que votre base de données soit toujours à jour.

7. Suivez la situation économique et les informations sectorielles de très près. Surtout en période de crise !

8. Détectez à temps les problèmes de liquidité chez vos clients principaux.

9. Réduisez la perte de clients et renforcez votre relation avec vos clients en segmentant votre politique de crédit en fonction du comportement et du risque de paiement du client.

10. Envoyez rapidement des rappels et facturez un intérêt pour paiement tardif.

11. Cherchez constamment à élargir et à équilibrer votre clientèle.

12. Lancez immédiatement des actions pour être payé.

13. Lisez le rapport EPI 2015 et découvrez les risques que vous courez dans les différents pays d’Europe.

 

Les problèmes de liquidité varient de pays à pays

 

Les problèmes de liquidité entraînent stop à l'embauche & des licenciements (EPI 2014 video)

Cliquez cc pour activer le sous-titres francophones.

 

Plus de la moitié (63 %) des entreprises européennes souffrent de problèmes de liquidité en raison de paiements de plus en plus tardifs. On constate cependant de grandes différences entre les pays. Ainsi, pas moins de 93 % des entreprises de Grèce indiquent avoir des problèmes de liquidité, alors que ce chiffre n’est que de 33 % en Norvège. 

Les entreprises dans plusieurs pays européens s’attendent à ce que les risques de crédit augmentent encore cette année. Et très peu croient à un soutien financier de la part des banques. La prudence accrue de ces dernières pourrait cependant mener à une aggravation des problèmes de liquidité des entreprises.

Grand fossé entre le Nord et le Sud de l’Europe

Le nombre de créances amorties varie fortement selon le pays. L’Europe septentrionale et la Suisse affichent des chiffres impressionnants, tandis que la situation dans le Sud et l’Est de l’Europe est très inquiétante.

En Grèce, chaque fois que l’on facture 10 euros, 1 euro doit être amorti comme créance douteuse. En Bulgarie et en Kroatie, la situation est presque aussi grave.

Posez vos questions :