Aller au contenu principal

Quel est l’impact des créances classées en perte ?

En 2015, les entreprises européennes ont été obligées de classer en perte une somme record de 289 milliards d’euros, soit 3,1 % du total des transactions, par défaut de paiement.

Compenser les pertes irrécouvrables : à quel prix ?

Le tableau ci-dessous indique les efforts supplémentaires que doivent fournir vos commerciaux lorsque votre comptable classe des créances en perte pour cause de non-paiement dans le chef du client.

pertes irrécouvrables 

Pour compenser la perte de créances irrécouvrables pour un montant de 10.000 €, une entreprise qui dégage une marge bénéficiaire moyenne de 5 % doit réaliser des ventes supplémentaires à hauteur de 200.000 €. Or c'est peut-être mission impossible pour votre équipe commerciale...

 

Pourcentage de créances irrécouvrables : que nous réserve l'avenir ?

Les retards et/ou les défauts de paiement mettent actuellement les liquidités des PME sous pression. Les PME sont plus vulnérables, car bon nombre d'entre elles n'ont pas mis en place une gestion professionnelle des débiteurs.

Les secteurs qui font plus rapidement appel à un partenaire professionnel pour assurer le suivi des arriérés ont un avantage financier indéniable. Les entreprises qui connaissent leurs clients et mettent en place une gestion efficace des débiteurs, avec l'aide d'un partenaire externe, sont payées plus rapidement. Les pertes dues à l'annulation de créances sont considérablement moindres.

 

13 manières de limiter les annulations de créances

  1. Instaurez une politique de crédit bien pensée pour minimiser les risques.
  2. Suivez votre fonds de roulement dans le cadre de votre gestion des débiteurs afin de connaître la somme qui circule.
  3. Identifiez toujours le client avec qui vous traitez.
  4. Mettez-vous clairement d'accord sur les conditions commerciales.
  5. Veillez à ce que les services commercial, marketing et financier collaborent pour éviter les défauts de paiement et établissez un processus de facturation clair.
  6. Actualisez les adresses des clients.
  7. Gardez un œil sur la situation économique et les informations sectorielles.
  8. Surveillez la solvabilité de vos plus gros clients.
  9. Limitez la perte de clients et renforcez vos relations avec eux en adaptant votre gestion des débiteurs au risque de paiement estimé de votre client.
  10. Envoyez rapidement des rappels et facturez un intérêt pour les arriérés de paiement.
  11. Équilibrez la structure de votre clientèle sur la base du potentiel de risque et de croissance
  12. N'attendez jamais. Prenez toujours des mesures immédiates pour obtenir le paiement dû.
  13. Faites appel à un partenaire externe qui prendra rapidement des mesures, sans tergiverser.