Aller au contenu principal

Quand les mains vertes portent leurs fruits

Depuis près de six ans, l’entreprise Staudengärtnerei Gaissmayer passe moins de temps sur le suivi des créances et plus de temps sur son activité principale, tout en s’assurant d’être payée malgré tout. Voilà comment cela fonctionne.

Avec l’aide d’Intrum Justitia, l’entreprise Staudengärtnerei Gaissmayer passe moins de temps sur le suivi des créances et plus de temps sur son activité principale, tout en s’assurant d’être payée malgré tout.


Depuis des dizaines d’années, Dieter Gaissmayer nourrit sa passion pour les plantes et les jardins grâce à sa société Staudengärtnerei Gaissmayer, implantée en Souabe, dans le Sud-Ouest de l’Allemagne. La pépinière, située dans la petite ville d’Illertissen, regroupe plus de 3000 types différents de plantes vivaces herbacées, y compris des herbes, plantes médicinales, phlox, graminées, fougères et bien plus encore.

La plupart des plantes sont cultivées sur place et bien que des techniques modernes soient utilisées pour favoriser le développement, Dieter Gaissmayer est un fervent partisan des méthodes de jardinage traditionnelles qu’il essaie de maintenir et de préserver. La pépinière est une exploitation certifiée biologique et a gagné plusieurs prix.

Staudengärtnerei Gaissmayer possède une boutique sur place, vend par correspondance via des catalogues imprimés et réalise des ventes en ligne – une activité en plein essor. Actuellement, la pépinière emploie environ 50 personnes au total. La vente en ligne de plantes vivantes pose un défi particulier en termes de transport: celui-ci doit être rapide et sûr afin que les produits arrivent en bonne santé.

«Nous avons commencé les ventes en ligne vers l’an 2000, lorsque les plantes pouvaient être livrées de manière sûre en deux à trois jours, et aujourd’hui, la vente en ligne constitue la plus grande part de nos ventes. L’Allemagne est notre marché principal et c’est là que nous voyons des opportunités de croissance, mais nous vendons dans toute l’UE et en Suisse», déclare Dieter Gaissmayer, directeur général de Staudengärtnerei Gaissmayer.

Durant les six dernières années, Intrum Justitia a soutenu Staudengärtnerei Gaissmayer en termes de recouvrement des créances nationales et internationales engagées via la boutique en ligne de Gaissmayer. Grâce à sa gamme de services internationaux, Intrum Justitia permet de consolider le recouvrement des dettes nationales et internationales par le biais d’une seule société de recouvrement.

«Cela signifie que nous pouvons passer moins de temps sur le suivi des créances et plus de temps sur notre activité principale, tout en s’assurant d’être payés malgré tout», déclare Dieter Gaissmayer.

La satisfaction des clients est au cœur des préoccupations de l’entreprise et même si la livraison de plantes très attendues et en bonne santé à une clientèle exigeante constitue la première priorité, l’engagement ne s’arrête pas là. Il est tout aussi important que des clients contents, mais qui ne paient pas à temps pour une raison quelconque, ne soient pas froissés par un processus de relance trop agressif. Par conséquent, l’accent est mis sur un recouvrement des créances sans recours à des procédures juridiques.

«Nous relançons le client trois fois sur une période de 2 à 3 mois, et c’est seulement lorsque nous ne recevons aucune réponse à nos relances que nous annonçons, dans une dernière lettre, notre intention de remettre l’affaire aux mains d’Intrum Justitia», explique Dieter Gaissmayer.

Les clients présentant un comportement de paiement problématique restent les bienvenus malgré tout, mais dans le processus de commande, ils devront se soumettre au paiement anticipé, afin d’éviter tout problème par la suite.