Aller au contenu principal

Cession de créances

La Cession de créances problématiques représente une alternative à la gestion classique des créances: l’entreprise dispose de liquidité rapide et sécurité.

Un paiement pour les créances déjà amorties, intéressant n’est-ce pas?

Vous décidez si cela doit s’effectuer sous forme de session sans notification ou de session ouverte. Enfin, nous définissons ensemble une démarche satisfaisant vos standards d’exécution et excluant les risques nuisant à votre image.

Intrum Justitia évalue vos créances selon des méthodes statistiques mathématiques. Pour cela, nous utilisons notre expérience de longue date en gestion de créances : par le biais d’analyses comparatives sur la base d’exploitations historiques, nous calculons le taux de remboursement de vos créances clients ouvertes et établissons, pour vous, une offre sur mesure et individuelle à un prix d’achat garanti. Nous serions ravis de vous conseiller!

 
  • allègement immédiat du bilan
  • flux de liquidité
  • meilleure rentabilité des capitaux propres
  • diminution de vos risques financiers
  • suppression des procédures de recouvrement exhaustives et coûteuses
  • utilisation lucrative, pour votre cœur de métier
  • capitaux propres restitués
  • sérieux absolu
Cession des créances

Les conditions préalables

La session et l’évaluation de créances se réfèrent toujours à des portefeuilles B2C complets, cela signifie que nous achetons aussi bien un lot de créances uniques que des portefeuilles de créances à venir et ce à des conditions prédéfinies. Il doit s’agir de créances en souffrance se portant sur le paiement d’une certaine somme d’argent (= « créance financière »). La procédure interne de mise en demeure doit avoir été achevée préalablement. Peu importe que les créances soient à titre exécutoire ou non exécutoire. En principe, la cession de créances est uniquement possible dans les pays DACH, à savoir en Suisse, en Allemagne et en Autriche.

En outre, les points suivants sont à considérer :

- Achat de créances uniquement lorsque que le vendeur représente une société inscrite au registre du commerce
- Pas de créance unique, 10 créances au minimum
- Les débiteurs sont des particuliers


Contactez-nous