Aller au contenu principal

Paiement & frais du créancier

Vous pouvez payer le montant dû au moyen du bulletin de versement joint à la lettre que vous avez reçue ou utiliser les coordonnées bancaires indiquées en pied de page pour effectuer le règlement. Sur Intrum Web, vous avez également la possibilité de payer le montant par carte de crédit.

En principe, il est plus avantageux de payer en une seule fois. Si ceci ne vous est financièrement pas possible, nous examinerons la possibilité d'un paiement échelonné.

Les paiements échelonnés sont, pour nous, un investissement supplémentaire. De surcroît, nous vous accordons un délai supplémentaire jusqu'à extinction complète de la dette. Nous devons vous facturer ce surplus de dépenses.

Conformément à l'art. 106 du Code des obligations, vous êtes obligé de supporter les frais supplémentaires.

La reconnaissance de dettes fait office de confirmation de notre accord et de reconnaissance de la créance.

A l’échéance du délai de paiement, le créancier réclame, selon l’art. 104 CO, 5% du montant total de la créance en plus.

L’intérêt de retard n’est pas exigé par la société de recouvrement. Il appartient au créancier.

Les frais de retard représentent le dommage financier du créancier, légalement selon l‘art. 106 CO.

Un créancier subit un dommage lorsque le paiement du débiteur est retardé et que de ce fait, il doit mandater une société de recouvrement. La prestation fournie par la société de recouvrement coûte bien entendu de l’argent occasionnant ainsi au créancier des frais plus importants que ceux couverts par l’intérêt de retard.

La loi prévoit que le créancier ne doit pas prendre en charge ses propres frais de retard. Lors de la procédure de recouvrement, il peut répercuter ces frais sur le débiteur.

En Suisse, on appelle cela le « principe de la causalité », c’est-à-dire que celui qui a causé les frais doit également les supporter.

Les frais de retard sont déterminés conformément aux directives ainsi qu'aux tabelles officielles de l'Association Suisse des Sociétés Fiduciaires de Recouvrement (VSI).

Envoyez-nous à ce propos les documents officiels qui prouvent votre insolvabilité.

Après clarification des circonstances précises avec l'office du travail ou le service social, nous essayons éventuellement de trouver une solution avec vous. Peut-être par un paiement échelonné.