Aller au contenu principal

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront d’améliorer votre expérience sur notre site. En savoir plus sur l'utilisation des cookies et la manière de modifier vos paramètres

Crédit en Europe : vers la reprise ?

En 2015, Intrum Justitia publiait « Crédit en Europe : vers la reprise? » une analyse du marché du crédit aux particuliers et aux PME à travers l’Europe. Un an après, cette analyse se révèle encore extrêmement pertinente.

L’étude « Crédit en Europe : vers la reprise ? », actualise la dernière version publiée en 2008 par Oliver Wyman et Intrum Justitia. « Il était devenu temps d’actualiser ce rapport et spécifiquement d’analyser les changements majeurs intervenus depuis la crise financière de 2008 » explique Johan Brodin, Chief Risk Officer au sein du Groupe Intrum Justitia. 

Nouveauté 2015, l’étude porte également sur les prêts aux PME, durement touchées par la crise bancaire et de la dette souveraine. « Le rapport étudie à la fois  la situation actuelle des marchés du crédit mais aussi leur évolution sur les années à venir », déclare Johan Brodin. « Il présente également les stratégies que les banques devraient adopter en réponse à de tels changements et les compétences qu’elles devraient développer. »

Principaux résultats

Quatre grandes tendances d’évolution du marché du crédit en Europe se dévoilent dans les prochaines années.

  1. De nouvelles règlementations
  2. Le développement de l’utilisation des canaux digitaux
  3. Le recours plus fréquent à des prestataires externes pour la gestion des créances et notamment des créances non performantes
  4. L’arrivée de nouveaux acteurs désormais concurrents des banques et des organismes de crédit

« Toutes les tendances identifiées se révèlent pertinentes », souligne Johan Brodin. « Même encore plus aujourd’hui. Les médias se sont d’ailleurs focalisés sur ces sujets ces derniers temps. Par exemple, la digitalisation ne concerne pas uniquement notre métier mais l’économie dans sa totalité. Elle a transformé non seulement les modes de distribution des produits mais également l’utilisation des données, ce qui a conduit à l’accentuation de la règlementation. » 

Aider les clients et les consommateurs

Johan Brodin affirme que le rapport a aidé les clients d’Intrum Justitia de plusieurs façons.  « Il a permis de comprendre comment le crédit a changé en Europe depuis la crise et a fourni des clés pour conduire les différents changements.»

Et Johan Brodin de conclure que l’étude montre clairement comment Intrum Justitia peut jouer un rôle essentiel dans l’accompagnement des entreprises : « En identifiant à la fois les niveaux de créances non performantes sur les différents marchés  mais aussi la rapidité de leur évolution dans certaines économies, l’étude met en évidence notre raison d’être : contribuer à une meilleure économie en aidant les entreprises à se faire payer. Cela n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui. »

Téléchargez l'étude