Aller au contenu principal

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront d’améliorer votre expérience sur notre site. En savoir plus sur l'utilisation des cookies et la manière de modifier vos paramètres

intrum justitia soutient le pacte mondial des nations unies

Contribuer à une économie saine et durable est au cœur de la démarche RSE d’Intrum Justitia. En adhérant au pacte mondial Global Compact lancé par les Nations Unies (U.N. Global Compact), Intrum Justitia réaffirme son engagement.

Depuis le 19 avril, Intrum Justitia est signataire du pacte Global Compact des Nations Unies. Intrum Justitia s’engage ainsi à faire progresser sa démarche de responsabilité sociétale et à mener ses activités dans le respect des 10 principes établis dans le pacte, relatifs aux droits de l’homme, au droit du travail, au respect de l’environnement et à la lutte contre la corruption.

“La responsabilité sociale et environnementale est depuis longtemps au cœur des préoccupations d’Intrum Justitia et adhérer à ce pacte mondial des Nations Unies s’inscrit dans la logique de notre démarche. Je crois aussi que nous sommes la première grande entreprise de notre secteur d’activité à nous engager dans cette voie. » déclare Annika Billberg, Directeur commercial, marketing et communication du groupe Intrum Justitia.

Etant donné la nature des activités d’Intrum Justitia, l’objectif premier de la responsabilité sociétale est de contribuer à une meilleure économie au service des particuliers et des entreprises. En parallèle, Intrum Justitia a mis en place des règles et des procédures pour minimiser l’impact de ses opérations sur l’environnement. Nous encourageons les visioconférences plutôt que les déplacements et disposons d’une flotte automobile économe en carburant.

“Nos services aident les consommateurs et les entreprises à éviter de contracter des dettes qu’ils ne puissent assumer et les entreprises à être payées à temps. Nous sommes persuadés que notre action contribue à une économie saine. Et une économie profitable est un facteur important pour créer une société durable dans son ensemble », ajoute Annika Billberg.

Un aspect essentiel de la démarche RSE d’Intrum Justitia réside dans l’éducation et la formation, en particulier des jeunes générations, à travers des programmes ciblant les écoles.

“Il est important d’empêcher les jeunes de contracter des dettes auxquelles ils ne pourront faire face et qui sont susceptibles de les affecter à vie. En Suède, nous conduisons un projet auprès des écoles où nous intervenons et à qui nous procurons des outils de formation utilisables dans les classes. » 

Ce projet d’éducation scolaire prend différentes formes dans les pays où Intrum Justitia est présent. La France a ainsi développé une initiative similaire en accompagnant l’association Crésus, dans le déploiement du jeu Dilemme dans les écoles afin de sensibiliser les jeunes à la gestion d’un budget. Ce programme s’intègre pleinement dans la démarche de prévention des situations de grande difficulté.

L’engagement au pacte Global Compact des Nations Unies inclut un état annuel d’avancement et 2017 sera la première année où Intrum Justitia devra produire un rapport spécifique dédié au développement durable. Il sera conçu pour répondre aux critères de publication applicables à toutes les grandes entreprises dès 2018, en conformité avec la nouvelle règlementation européenne.

Comme l’indique Annika Billberg, Intrum Justitia adhère déjà largement aux dix principes établis dans ce pacte mais il y a toujours des pistes d’amélioration et de développement.

“Parmi ces pistes, nous allons par exemple étudier comment sélectionner nos partenaires et fournisseurs sur la base des critères RSE », ajoute Annika Billberg.

Pour plus d'informations sur le Pacte Mondial des Nations Unies : 

- Le pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), initiation au reporting extra-financier
- Site du réseau mondial